Chargement en cours...
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour mesurer l'audience de ce site, vous proposer de la publicité adaptée à vos centres d'intérêts et pour partager le contenu de notre site. Afin de savoir comment paramétrer les "cookies" et comment s'y opposer, merci de consulter notre rubrique Cookies.
01Juin2013 à 15h15 // Le saviez-vous ?

Quand le café soignait...

Avant d’être une boisson de plaisir, le café fut longtemps considéré comme un médicament. Paré de toutes les vertus médicinales, il en devient presque une « potion magique » !

Le café a toujours été entouré de mille et une histoires sur ses propriétés médicinales. La tasse du noir breuvage qu’offre l’Archange Gabriel à Mahomet pour lui redonner force et vitalité s’avère quasi-miraculeuse. Au 11ème siècle, Avicenne, célèbre médecin iranien, en décrit tous les bienfaits dans son ouvrage de référence « Le canon de la médecine ». Le café redonnerait de la vigueur bien sûr, mais aussi guérirait la toux, la rougeole et même la variole ! En 1580, c’est un médecin italien, Prosper Alpin, qui en vante les mérites pour « traiter et guérir bon nombre de maladies ». Et 200 ans plus tard, on lira encore dans « L’Encyclopédie » de Diderot et d’Alembert que le café a des vertus « chez les obèses et les migraineux », et surtout… des « propriétés aphrodisiaques ». Ce qui est sûr, c’est que la caféine permettait de soigner la goutte et la pellagre (maladie due à la malnutrition).

Si aujourd’hui le café n’est plus un médicament, il reste néanmoins certain que passer un bon Moment Café avec ses amis ou sa famille redonne gaieté et bonne humeur… et que certaines propriétés de notre boisson préférée sont excellentes pour la santé.

 

Les vertus de la caféine

La caféine, fortement présente dans le café comme son nom l’indique (c’est un alcaloïde : le 1-3-7 triméthylxantine), a de multiples vertus… pourvu qu’on n’en abuse pas :

- elle stimule la digestion (la caféine favorise l’activité diurétique et pancréatique),
- elle favorise la concentration, aiguise les activités intellectuelles et aide à la mémorisation,
- elle combat la migraine,
- elle fait (un peu) maigrir (on dit que 100 mg de caféine augmenteraient de 16% en deux heures les dépenses énergétiques) – utilisée en pharmacologie dans les crèmes amincissantes, elle permet le fractionnement des graisses accumulées dans les adipocytes.

Soluble dans l’eau, la caféine est davantage présente dans un café filtre que dans un expresso (celui-ci étant préparé plus rapidement) ; on en trouve aussi plus dans le café Robusta que dans l’Arabica. Ainsi, une tasse de Robusta (6 à 10 cl) en contient 120 à 150 mg, contre 50 à 100 mg pour une tasse d’Arabica et moins de 2 mg pour une tasse de décaféiné. Nous métabolisons le café dans les heures qui suivent son ingestion, et la quantité de caféine présente dans le sang diminue de 20% par heure en moyenne.

Trop excitante, la caféine ? Certes, mais à haute dose. Alors ne nous privons pas du plaisir d’un bon Moment Café ! L’essentiel est, comme pour tout, de préférer aux excès la raison et la modération.

  • 0 Commentaire

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

0 Commentaire

Les thèmes

Les archives

Sur le même thème

Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Livraison domicile ou point relais
Livraison domicile ou point relais
Satisfait ou 100% remboursé
Satisfait ou 100% remboursé
Déjà plus de 150 000 clients satisfaits !
Déjà plus de 150 000 clients satisfaits !
fra
1