Chargement en cours...
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour mesurer l'audience de ce site, vous proposer de la publicité adaptée à vos centres d'intérêts et pour partager le contenu de notre site. Afin de savoir comment paramétrer les "cookies" et comment s'y opposer, merci de consulter notre rubrique Cookies.
01Avril2013 à 12h07 // Le saviez-vous ?

Le café dans le parfum...

Rose, jasmin, mimosa, santal, vanille, fougère, ambre, fleur d’oranger… : les parfumeurs ont toujours puisé dans la nature leur inspiration – et pourtant, bien peu ont utilisé les graines de caféier. La faute peut-être à l’absolu (parfum pur) de café, particulièrement volatil. Mais s’il est une matière (gustative et olfactive !) qui suscite l’émotion, c’est bien le café, dont les multiples variétés de grains développent chacune un arôme particulier – un côté multi-facettes qui, aujourd’hui, séduit de plus en plus les « nez » de la parfumerie.

 

Qu’il s’agisse d’Arabica ou de Robusta, les graines du caféier ont de multiples caractéristiques conditionnées par l'altitude, le climat, le type de sol, les méthodes de récolte et de torréfaction – et c’est cette dernière étape qui libère tous les arômes. On parle de fragrance (florale ou épicée), issue du parfum des huiles libérées lors de la torréfaction : associée à d’autres, elle va donner beaucoup d’originalité aux créations des parfumeurs…

 

De nombreux accents

 

Réservé jusqu’ici plutôt aux fragrances masculines, l'accord café tend aujourd’hui à se féminiser. Son principal attrait ? Les nombreux accents qu'il prend en fonction de son association avec d'autres notes. Et comme les grains de café sont très aromatisés, l'extrait de café développe soit un aspect café torréfié assez corsé et animal, soit une allure plus douce de café au lait ou de café marron glacé. Un rêve pour les parfumeurs, qui peuvent ainsi jouer sur une immense palette d’arômes avec beaucoup de contrastes dans les sensations : amertume, douceur, dureté, souplesse…

 

Souvent associé aux accords tabac

 

Une note chaude qui se révèle sur la peau : c'est ce qui interpelle les parfumeurs. Généralement associé aux accords tabac, on a pendant longtemps uniquement trouvé le café dans des fragrances masculines, avec aussi de la fève tonka ou du liatrix. Les notes café peuvent entrer en tête, en cœur et en fond de parfum. En tête, le café donne de la chaleur et du volume, en cœur il arrondit les autres notes, en fond il apporte un côté poudré.

 

Une note intrigante

 

Monsieur Jacques, le « nez » qui a imaginé le parfum féminin « L’Or » de Torrente, a été séduit par l’arôme envoûtant, la note intrigante et la saveur complexe du café, qu’il a choisi pour rehausser de manière étonnante l’absolu de rose. L’odeur de café frais, mariée aux fruits (lychee, kiwi, tangerine, cassis), aux épices (baies roses) et à la vanille, donne une fragrance à la fois verte et sensuelle, un floral-fruité original et très féminin. « Le café réchauffe la rose et l’émeut jusqu’à lui faire prendre un nouveau visage », dit-il. Un accord rose et café que l’on retrouve aussi dans le nouveau « Café rose » de Tom Ford.

 

Puissance et séduction

 

Si la note café est à la fois puissante et séduisante, c'est parce les parfumeurs disent qu'elle vibre et qu'elle vit. Dans « A Men » de Thierry Mugler, le caractère très fort du café (moka) apporte du tempérament à un parfum oriental boisé intense. C’est le cas aussi avec « Yohji Homme », où les notes masculines de bois, d’épices et d’ambre sont sublimées par l’association gourmande avec réglisse, rhum et café. Pour donner de la présence à une note de tête de café au lait, « Gourmandise » de Rodier conjugue au café de la fève tonka, du bois, du poivre, mais aussi un cœur d’ambre et d’agrumes pour se terminer par des notes de miel et de vanille. Un parfum oriental fruité, très doux et pourtant masculin.

 

Des vertus purificatrices

 

Le café est donc de plus en plus utilisé dans le parfum… mais aussi dans les parfumeries, pour une propriété assez incroyable : il « nettoie » l’odorat ! Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir le nez saturé par tous les parfums testés quand il s’agit d’en choisir un ? Respirez des grains de café (mis à disposition des clients dans les bonnes parfumeries : Guerlain, Douglas…), leur odeur neutralisera instantanément votre odorat… et vous évitera une éventuelle migraine.

Décidément, il semblerait que la note café en parfumerie n’ait pas encore livré tous ses secrets. A suivre, donc !

  • 0 Commentaire

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

0 Commentaire

Les thèmes

Les archives

Sur le même thème

Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Livraison domicile ou point relais
Livraison domicile ou point relais
Satisfait ou 100% remboursé
Satisfait ou 100% remboursé
Déjà plus de 150 000 clients satisfaits !
Déjà plus de 150 000 clients satisfaits !
fra
1