Chargement en cours...
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour mesurer l'audience de ce site, vous proposer de la publicité adaptée à vos centres d'intérêts et pour partager le contenu de notre site. Afin de savoir comment paramétrer les "cookies" et comment s'y opposer, merci de consulter notre rubrique Cookies.
12Avril2013 à 15h54 // Rituels moment café

Moment Café Louis XV au château de Versailles...

Le café entre à la Cour du Roi Soleil dès 1669, mais c’est sous le règne de Louis XV (qui en raffole) qu’il devient vraiment à la mode : pas une fête sans le noir breuvage, auquel on attribue des vertus euphorisantes et aphrodisiaques. Joie et frivolité, la Cour n’en demandait pas davantage !
 
 
Le Potager du Roi comptait plusieurs caféiers (et même quelques plants d’ananas !). La récolte (30 livres par an) donnait lieu à maintes réjouissances, et Louis XV se faisait une joie de torréfier et préparer lui-même sa boisson préférée.
A cette époque, le café est à la fois fascinant (il guérirait tous les maux) et décrié (il serait la boisson du Diable). Il est surtout considéré comme un excellent stimulant sexuel – ce qui fait une grande partie de son succès à la Cour ! Louis XV aimait boire son café en galante compagnie : avec la marquise de Pompadour bien sûr, mais aussi avec son autre favorite la comtesse du Barry – celle-ci se fit d’ailleurs peindre sous les traits d’une « sultane buvant le café ». Et plus tard, c’est Marie-Antoinette elle-même qui se fit faire un service à café en porcelaine de Sèvres, dont les tasses avaient la forme de ses… seins (service appelé « La Laiterie de Rambouillet ») !
 
En hiver, café et fête presque tous les soirs
 
Pour chaque réception (quasiment tous les soirs en hiver) de la Cour dans le « Grand Appartement du Roi », un buffet pour le café était dressé dans le salon de l’Abondance, un autre pour les friandises dans le salon de Vénus. Dès 18 h. les invités partageaient dans la joie café, confiseries et chocolats, danses (dans le grand salon de Mars), représentations théâtrales et jeux. Tout commençait par un concert, et la soirée se clôturait par le « Grand Couvert » (dîner du Roi en présence de la Cour). Les plus chanceux des courtisans se voyaient parfois conviés à assister à la préparation de leur café par le Roi lui-même, dans les « petits cabinets » de ses appartements…
 
Fêtes extraordinaires
 
Mais la Cour de France est aussi célèbre pour ses fêtes extraordinaires, qui durent souvent plusieurs jours et célèbrent traditionnellement les mariages (festin, bal, opéra), les victoires (Te Deum à la Chapelle du château de Versailles et spectacles dans les jardins), ou encore la venue de princes étrangers (opéras et fêtes champêtres à Trianon). Si les plus grandes fêtes eurent lieu sous Louis XIV (qui préférait nettement le chocolat au café), il y en eut encore quelques unes particulièrement mémorables sous Louis XV, comme le bal masqué des Ifs (février 1745) à l’occasion du mariage du Dauphin avec l’infante Marie-Thérèse d’Espagne : Louis XV, déguisé en arbre, ne quitte plus la future Madame de Pompadour, avec qui, on l’a vu, il adorait boire son café.
 
On dit qu’en France, tout commence et tout finit par des chansons : parfois, tout commence et tout finit aussi par un bon Moment Café !

  • 0 Commentaire

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

0 Commentaire

Les thèmes

Les archives

Sur le même thème

Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Livraison domicile ou point relais
Livraison domicile ou point relais
Satisfait ou 100% remboursé
Satisfait ou 100% remboursé
Déjà plus de 150 000 clients satisfaits !
Déjà plus de 150 000 clients satisfaits !
fra
1