Chargement en cours...
01Octobre2019 à 16h34 // Le saviez-vous ?

Glacés, les marrons !

La période des fêtes de fin d’année va vite arriver, et avec elle ses vendeurs de marrons chauds au détour des rues piétonnes et des marchés de Noël…
Ce fruit de saison a le mérite d’être consommé de bien des manières, soit “chaud” soit “glacé”, en purée pour accompagner les chapons, en gourmandise à côté d’un bon café… Découvrez ce mois-ci les secrets de la recette des marrons glacés, dont la douceur ravira les papilles cet hiver !

Marron ou châtaigne ?

Premièrement, re définissons les termes… Attaquons-nous à LA question essentielle que tout le monde se pose. Le marron est-il une châtaigne ou inversement ? Le marron est bel et bien une châtaigne ! En effet, au sens botanique du terme, le “marron” n’est pas un fruit comestible. Ce que l’on appelle communément “marron” dans la langue française est en fait une grosse châtaigne qui ne possède qu’un seul fruit (la châtaigne sauvage contenant habituellement deux fruits dans sa bogue).

D’où vient le marron glacé ?

Le marron glacé lui, serait né grâce à un confiseur français sous le règne de Louis XIV, ou bien en Italie dans la région piémontaise où l’on trouve beaucoup de châtaignes : les Français et les Italiens se disputent l’honneur !
Depuis 1882 à Privas en Ardèche, la technique de fabrication du marron glacé s’est industrialisée. Les confiseries fines étaient alors vendues par petits lots dans des boîtes rondes assez austères. Malgré la modernité de confection, les producteurs de marrons glacés s’efforcent de respecter la qualité d’un savoir-faire artisanal. Alors, quelle est la recette ? On vous dévoile tout...

Tirons les marrons du feu !

D’abord décortiqués, ébouillantés et épluchés scrupuleusement, les marrons sont enveloppés par paquet dans une tulle et cuits pendant 3 à 7h pour attendrir la chair. Ils sont ensuite rincés et égouttés. Vient alors l’étape la plus importante, celle du confisage : on immerge les marrons dans un sirop de sucre additionné de vanille Bourbon. Le glaçage apporte la note finale, à l’aide d’une fine pellicule de sucre glace qui sera saisie au four. On assiste alors à une douce osmose entre le fruit et le sucre qui donne cet aspect brillant à l’entremet.

En avant les bouchées doubles d’ici à Noël !

Présentés dans une belle assiette, bordés par des feuilles de dorure et des bogues aux épines gracieuses, les marrons glacés orneront à merveille vos tables de fêtes ! Sortez au même moment de jolies boîtes de chocolats, les orangettes, les rochers, les tranches de pain d’épices à l’ancienne, toute la famille sera comblée ! Nous vous souhaitons de bons préparatifs !

  • 0 Commentaire

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

0 Commentaire

Les thèmes

Les archives

Sur le même thème

Paiement sécurisé
Paiement
sécurisé
Livraison domicile ou point relais
Livraison domicle
ou point relais
Satisfait ou 100% remboursé
Satisfait ou
100% remboursé
Label meilleur site de commerce en ligne
Déjà plus de 150 000 clients satisfaits !
Déjà plus de 150 000 clients satisfaits !
fra
1